Librairie du Labyrinthe

Maison d’Édition

37, rue du Hocquet
80000 Amiens

03.22.92.23.52

Librairie du Labyrinthe
#TITRE

Prix "Loin du marketing 2017" à François Thibaux

Hourra ! Hourra ! Hourra !
Enfin un prix ! Et quel prix !
Un prix qui me va droit au cœur !
Le prix "Loin du marketing" pour François Thibaux, l’auteur du livre "Les rois barbares" édité aux éditions de la librairie du Labyrinthe !

Comme son nom l’indique, le prix "Loin du marketing" est voué à honorer un écrivain dont les éditeurs n’ont pas les moyens de se payer placards en chêne dans la presse pipeule, attachées de presse aux jolies menottes, cocktails aux tam-tams et diners de connivence, renvois d’ascenseurs et de monte-charges, et, donc, ont peu de chances de voir leurs livres chroniqués dans les médias, et moins encore d’être invités par les bonimenteurs des radios et télés, pas plus que d’intéresser la plupart des libraires l’œil scotché sur le compteur des « meilleures ventes » et contraints de « faire du chiffre » pour payer le loyer.

Le prix "Loin du marketing" est donc voué à honorer un écrivain qui n’a pas bénéficié des stratégies conçues pour que ça marche et qui ne peut compter que sur la qualité de ses écrits pour qu’on s’y intéresse.

Le prix "Loin du marketing" est décerné chaque année le 15 août pendant le sommeil des commerciaux.

Le prix "Loin du marketing" est un prix strictement honorifique. Son lauréat sera au mieux gratifié d’une bonne bouffe arrosée à sa convenance s’il s’aventure jusqu’à Saint Nazaire. Sa seule récompense sera de pouvoir dire : c’est moi qui l’ai mérité !

Le prix "Loin du marketing" a été attribué le 15 août 2017
à François Thibaux pour l’ensemble de son œuvre.

« De moi, homme de peu, nul ne dit rien » déclare un personnage des Rois barbares, recueil de nouvelles de François Thibaux paru à l’automne dernier. Lisons cette affirmation comme un clin d’œil de cet humour fin que pratique volontiers François Thibaux. Car il est patent que si, depuis 1976, il nous a gâtés de 13 livres, François Thibaux n’a guère attiré l’attention de la « critique » qui a « d’autres poulains plus clinquants à driver » (comme le remarquait dans L’Humanité le seul à l’avoir honorablement chroniqué : Jean Claude Lebrun) et que ses romans et recueils de nouvelles sont parus sans être claironnés par les hauts parleurs du marketing agressif.

Je ne crois pas qu’il s’en émeuve outre mesure. Sa délicatesse doit être à l’abri de ce genre de souci.

Pour moi, François Thibaux est un grand écrivain ; quelqu’un de profondément émouvant, à la fois subtil explorateur de l’humain et sublime funambule sur mots. Sans tapage, il écrit des livres qui ne se referment pas à la dernière page, s’imprimant dans le crâne et sous la peau comme une chanson amère et douce.

Il était donc tout désigné pour bénéficier du prix Loin du marketing qui, n’en doutons pas, va faire exploser les ventes de ses livres.

Gérard Lambert-Ullmann

Merci de cet honneur qui, m’allant droit au cœur, est venu me réjouir au fin fond du Sud-Ouest où je passe quelques jours.
Ce soir, ma femme, ma sœur (chez qui je séjourne) et moi allons boire à votre santé en vous souhaitant longue vie, imités en Picardie, je n’en doute pas, par Philippe Leleux, mon éditeur "joyeux, intrépide et libertaire", à qui j’ai transféré votre message.
À bientôt j’espère, Salut et fraternité,

François Thibaux.

Quel plaisir pour le libraire du Labyrinthe, éditeur inconnu, d’apprendre l’élévation en ce 15 août d’assomption de l’auteur François Thibaux au zénith de la reconnaissance en grande littérature, par l’obtention du prix honorifique "Loin du marketing 2017 ". Cette ascension bien méritée sera arrosée ce jour même en notre belle Picardie, région hautement littéraire, au nom aujourd’hui bafoué par les viles autorités. Je ferais ripaille avec Élise ma compagne et deux amis de 40 ans que nous avions perdus de vue depuis 20. Nous porterons nos verres à la belle écriture de François Thibaux dont je suis plus que fier d’être l’un de ses pauvres éditeurs. Loin des paillettes médiatiques, ce prix prestigieux "Loin du marketing 2017" nous enrichit. Un grand merci à Gérard Lambert-Ullmann, qui sait ouvrir les yeux sur des trésors invisibles.

Un grand merci aussi à Jean Claude Lebrun, Michel Volkovitch, Philippe Lacoche, Alexandra Oury qui ont aimé "Les rois barbares" et ont écrit leurs plaisirs.

Philippe Leleux

#TITRE

L’accro-art 2017

C’est parti pour un bel été indien-picard en attendant la fin des haricots.

Alors tous au jardin du Labyrinthe dans les hortillonnages
pour la 5e édition de "l’accro-art".

Le dimanche 24 septembre ou 1er octobre ; c’est la météo qui choisira…

Sur 5000m2, l’on pourra exposer, piqueniquer, ou ne rien faire et regarder les œuvres accrochées.
La librairie du labyrinthe a commandé du soleil, peu de vent, des boules de pétanque, quelques nuages pour faire joli et une douce température.

Entrée des artistes :
Accrochage à partir de 9h30 jusqu’à 12h pour ceux qui veulent montrer leurs peintures, dessins, sculptures, photos, installations, vidéos, etc…
Les lectures et les instruments de musique sont bienvenus. Les vidéos peuvent être vues, mais sur vos ordinateurs portables chargés à bloc.

Entrée du public :
Ouverture à partir de 12h pour les visiteurs.
Fermeture au coucher du soleil.

Itinéraire :
Du pont entre Amiens et Camon rue Voyelle (Pré-Porus), il suffit de remonter le chemin de halage vers Camon (environ deux cent mètres).
Un drapeau indiquera l’entrée des jardins.

Vous pouvez amener votre spécialité culinaire accompagnée d’une boisson.
Des tables, chaises, barbecue et de l’herbe sont disponibles si vous souhaitez piqueniquer.

Alors, n’oubliez pas “l’accro-art” au jardin du labyrinthe, c’est dimanche 24 septembre ou 1er octobre.

Un aperçu de accro-art 2014 :
https://www.youtube.com/watch?v=J_Bh3-iUQc8
Pour tout autre renseignement : librairie du Labyrinthe 03 22 92 23 52 ou 06 2115 05 25

C’est parti pour un bel été indien-picard en attendant la fin des haricots.

Alors tous au jardin du Labyrinthe dans les hortillonnages
pour la 5e édition de "l’accro-art".

Le dimanche 24 septembre ou 1er octobre ; c’est la météo qui choisira…

Sur 5000m2, l’on pourra exposer, piqueniquer, ou ne rien faire et regarder les œuvres accrochées.
La librairie du labyrinthe a commandé du soleil, peu de vent, des boules de pétanque, quelques nuages pour faire joli et une douce température.

Entrée des artistes :
Accrochage à partir de 9h30 jusqu’à 12h pour ceux qui veulent montrer leurs peintures, dessins, sculptures, photos, installations, vidéos, etc…
Les lectures et les instruments de musique sont bienvenus. Les vidéos peuvent être vues, mais sur vos ordinateurs portables chargés à bloc.

Entrée du public :
Ouverture à partir de 12h pour les visiteurs.
Fermeture au coucher du soleil.

Itinéraire :
Du pont entre Amiens et Camon rue Voyelle (Pré-Porus), il suffit de remonter le chemin de halage vers Camon (environ deux cent mètres).
Un drapeau indiquera l’entrée des jardins.

Vous pouvez amener votre spécialité culinaire accompagnée d’une boisson.
Des tables, chaises, barbecue et de l’herbe sont disponibles si vous souhaitez piqueniquer.

Alors, n’oubliez pas “l’accro-art” au jardin du labyrinthe, c’est dimanche 24 septembre ou 1er octobre.

Un aperçu de accro-art 2014 :
https://www.youtube.com/watch?v=J_Bh3-iUQc8
Pour tout autre renseignement : librairie du Labyrinthe 03 22 92 23 52 ou 06 2115 05 25